Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

vendredi 11 août 2017

[Expresso] En Inde, la vape se développe malgré les menaces

"La culture vape se développe en Inde". YourStory, le media en ligne sur les petites entreprises innovantes indiennes, consacre un article à l'essor du vapotage sur le sous-continent. En guest star, Vape Stop, un vendeur online de produits de vapotage a ouvert en début d'année. "En aidant les Indiens à lâcher la clope, Vape Stop veut libérer le pays du tabac d'ici 2030", titre le média indien. La startup se distingue par son offre de produits de vapotage avancés. Exit les ciga-likes et place aux combos mods et atomiseurs récents livrant plus d'autonomie, de volume de vapeur et de plaisir aux usagers. La firme basée à Delhi a déjà doublé son chiffre d'affaire en six mois. "En étant le pionnier dans le pays, nous avons peu de concurrence sur le secteur du vapotage avancé pour le moment", explique Anant Jangwal le fondateur de l'entreprise qui espère créer des boutiques physiques sous peu.

Vape Expo India les 9 et 10 septembre

Des concurrents pour Vape Stop, les vapoteurs indiens peuvent en espérer sous peu. Un premier salon Vape Expo India se tiendra les 9 et 10 septembre prochains à Delhi. L'occasion de faire connaitre les produits récents aux acteurs du marché et aux usagers. Anant Jangwal sera d'ailleurs un des intervenants aux conférences du salon. Mais plus que la future concurrence, ce que le patron de la startup redoute ce sont les menaces des projets législatifs. Comme nous l'avons déjà relaté, le Ministère de la santé envisage sérieusement d'interdire le vapotage en Inde. Actuellement cinq Etats l'ont déjà fait. "Anant espère que le Gouvernement indien inclut le vapotage dans sa stratégie de réduction du tabagisme et soutienne cette industrie indépendante à l'avenir", souligne YourStory. Une perspective partagée dans ses grandes lignes par l'association des usagers indiens dans sa lettre au Ministre de la santé au début du mois.

L'OMS connection

Avec notamment le poids massif de la production de tabac brut qui rapporte plus de 650 millions de dollars dans la balance commercial du pays, les intérêts économiques à court terme ne sont pas en faveur du mode de consommation de nicotine à méfaits extrêmement réduits. Pourtant, la santé publique gagnerait a offrir une sortie aux 120 millions de fumeurs indiens. Pour le moment, les autorités semblent pencher pour les intérêts économiques avant le bien-être de la population, jusque dans ses intrigues au sommet anti-tabac de l'OMS qui s'était tenu en novembre dernier dans le même centre d'exposition de Noida où se tiendra le Vape Expo India.


1 commentaire :