Licence Creative Commons: Attribution (BY) + Non Modification des partages (ND)

jeudi 7 septembre 2017

[Ristret'] Vape Expo India interdit par les autorités

Le Vape Expo India a été interdit par les autorités. Les organisateurs du salon, qui devait se tenir ce week-end des 9-10 septembre, ont été contraints d'annuler. "Pour des raisons indépendantes de notre volonté, le Vape Expo India 2017 ne pourra pas se tenir", peut-on lire sur leur site. Comme nous l'avions annoncé Vape Expo India était menacé depuis le 31 août malgré les autorisations préalablement obtenues. "Cet événement veut promouvoir le vapotage et aussi attirer des jeunes", argumente la lettre exigeant l'interdiction de Padmakar Singh, directeur de la santé de l'Etat de l'Uttar Pradesh, citée par Times of India.

Les 200 exposants, les défenseurs des usagers et les conférenciers, tels que le Pr Rafesh N. Sharan de l'Université de North-Eastern Hill, se retrouvent interdits au dernier moment de pouvoir participer au salon. "La société organisatrice, Connextions Orbis, voudrait demander réparation en justice pour le préjudice", affirme le Times of India. L'absence de préavis de l'interdiction pour un événement commercial et culturel classique pourrait retenir l'attention de la Haute-Cour de Delhi, estime le site italien SigMagazine.

Alors que 120 millions d'indiens fument, le vapotage pourrait éliminer cette cause majeure de maladies et de morts prématurées en une vingtaine d'années, selon une analyse de l'Université de Bangalore. Mais l'Inde, grand producteur mondial de tabac, envisage sérieusement d'interdire totalement l'outil de réduction des méfaits. Ses représentants à l'OMS avaient fait le forcing pour qu'une prohibition mondiale du vapotage soit soutenue par l'organisation Onusienne. Sans succès devant les réticences du Royaume-Uni, du Canada et de l'Union Européenne face aux arguments peu scientifiques avancés par les prohibitionnistes.



0 commentaires :

Enregistrer un commentaire